ACIME

ACIME > découverte                                                                                                                                                                                                                   mise à jour version 11.3

Bienvenue



 

 

 

 

 

 

A la découverte de Maule et des environs

Maule

Aulnay-sur-Mauldre

La Falaise

Nézel

Bazemont

Les Alluets-le-Roi

Herbeville

Mareil-sur-Mauldre

Andelu

Thoiry

Jumeauville

Montainville

Vallée de la Mauldre

dessus-vallee


lettrine-mauleaule     

   

Superficie : 1979 hectares
Population : 5847 habitants (recensement de 2013) 
Altitude : 42 mètres (centre-ville)

plan intendance CG78

Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Située dans une riche vallée où coule la Mauldre, à 45 km de Paris et à 25 km. de Versailles, Maule est une petite ville bien vivante de 6000 habitants.
Ces lieux traditionnels d'Ile-de-France sont habités depuis la plus lointaine préhistoire. On peut y voir quelques monuments qui attestent de son prestigieux passé.
Ainsi, l'église Saint-Nicolas (classée Monument historique en 1883) qui possède une très belle crypte romane et une arcature aveugle, est surmontée d'une tour de 36 mètres de hauteur construite à la Renaissance.
Du vieux Prieuré bénédictin, fondé près de l'église au XIème siècle, subsistent une salle basse du XIIIème siècle et un bâtiment du XVème siècle qui abrite actuellement le Musée Victor AUBERT (Musée de France).
Des trois châteaux existant encore à Maule, le principal fut construit au XVIème. Il possède un des plus beaux colombiers de France (propriété privée).
Au cimetière, on peut voir, témoin des anciens pèlerinages, la Chapelle Saint-Jacques du XIIIème siècle.

Panorama de Maule   Vue du centre-ville


Le Musée Victor AUBERT, installé dans les bâtiments de l'ancien Prieuré, possède des collections archéologiques allant de la Préhistoire au Moyen-Age, ainsi que des objets et documents d'arts et traditions populaires qui intéressent la région de la Vallée de la Mauldre.
Le vieux bourg a gardé sa configuration médiévale.
Un marché s'y tient le samedi matin, occupant la place principale entourée de divers commerces. Ce marché, héritier vraisemblable d'un antique marché gaulois, fut confirmé par un édit de François Ier en 1528, notamment.
Les traces encore vigoureuses d'une vie agricole, d'un artisanat varié participent à l'animation du bourg actuel.
En dehors, à l'est, s'étendent de nouveaux quartiers. A l'ouest, aux confins de la Beauce, dans la plaine, se trouvent trois grandes fermes traditionnelles aux origines lointaines : Pennemort, Beaurepaire et Bois Henry.

Dessin Marcel Tréboit

Maule est un centre vers lequel convergent et d'où partent de nombreux chemins de randonnées pédestres, des routes campagnardes.
Des espaces de campagne, des forêts sont à découvrir à partir de ce grand village.


Site à consulter :   http://www.maule.fr


lettrine ulnay sur Mauldre     

Superficie :  200 hectares
Population :  1174 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  49 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 3 kilomètres

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Aulnay doit son nom aux aulnes qui poussent en abondance dans ce fond de vallée humide qu'elle occupe. La rivière de Mauldre coule au milieu du village et ses eaux furent utilisées comme force motrice pour faire tourner des moulins. Le plus important d'entre eux devenu usine à papier au 19ème siècle assura une belle activité au village jusqu'en 1975. La terre d'Aulnay fera successivement partie de la seigneurie d'Epône, de celle d'Aubergenville et du marquisat de Maule.

Le premier registre d'état-civil de la paroisse d'Aulnay date de 1620. Petite commune, le nombre d'habitants, de 1790 à 1950 oscille entre 270 et 380 avec une pointe de 483 habitants en 1926; puis le chiffre décolle et grimpe, avec un retard par rapport aux communes avoisinantes, à partir de 1980. A l'écart de la grand-route, des petits lotissements se sont développés et en font un lieu de séjour agréable.

photo-panoramique

Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter :  http://www.aulnay-sur-mauldre.fr



lettrinealaise (La)   

Superficie :  300 hectares
Population :  600 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  17 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 4 kilomètres 

cadastre-napoleon     blason

Cadastre-Napoléon - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

La Falaise possède un château et son parc agrémenté de cascades, rocailles, statues et grottes qui, devenus propriété de la ville de Puteaux, ont perdu toute beauté et tout attrait.

Le village est sur la rive gauche de la Mauldre et s'étend sur les hauteurs d'où l'eau s'écoule en abondance. La commune a repris comme "logo" le blason de la famille de Marle qui aux 16 et 17ème siècles a contribué au développement du village. Le joli pont en pierre sur lequel passe la route donnant  accès à La Falaise à partir de Nézel fut construit en 1758 par Louis Urbain Aubert de Tourny, seigneur de La Falaise.

 La mairie est installée dans une jolie propriété construite en style 'Arts Déco", appelée Aigue-Flore. Elle fut construite par un pharmacien qui avait installé un élevage de visons dans les Grands-Prés pour fabriquer et commercialiser une crème à base d'huile de vison.

C''est un village à l'écart de la grand route, calme, tranquille et bien administré.

photo-panoramique

Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter :   http://www.lafalaise.monclocher.com


lettrineézel    

Superficie :  100 hectares
Population :  1133 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  30 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 4 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives


Nézel fut une seigneurie à part entière dont Thomassin de Nézel fut seigneur en 1406 et le chef d'une longue lignée qui va jusqu'à Charles-Henri Daublay lequel vend la seigneurie en 1754. Elle relevait des chanoines du Chapitre Notre-Dame de Paris et c'est pourquoi une partie des archives concernant le village se trouvent aux Archives Nationales à Paris.

Il y eut un château dont il ne reste rien et 2 moulins sur la Mauldre (une ruelle s'appelle rue du petit moulin). C'était, au 19ème siècle, un village de production maraîchère qui fournissait Paris, Versailles et Saint-Germain en légumes, fruits et fourrages.

L'église, d'abord chapelle dédiée à Saint-Blaise dépendante de la paroisse d'Epône ne fut érigée en église qu'en 1546 après bien des réclamations des habitants obligés d'aller à la messe à Epône en traversant la Mauldre à gué.

La route qui partage Nézel et où passent tant de voitures donne une image un peu triste de ce village; les maisons qui grimpent en direction de Montgardé ont une belle vue sur la vallée.

photo-panoramique


Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter :     http://www.nezel.org



lettrineazemont    

Superficie :  700 hectares
Population : 1558 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  140 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 3 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Bazemont a conservé une belle église où sont enterrés  ses seigneurs, de la famille d'O, le château renaissance et ses dépendances puis la ferme seigneuriale qui sont au centre du village. Le château Renaissance est devenu mairie, et sa salle de garde a été aménagée en Foyer des jeunes sous le nom "Le Gothique",  les écuries  et remises abritent l'école communale, la maison du garde et du jardinier sont le siège du Club des anciens et de la bibliothèque, le bâtiment appelée "La Comédie" sert de salle des fêtes. Monsieur de Chalandray, propriétaire du château fut le maire de Bazemont de 1804 à 1830 apprécié de ses habitants.

Le village est situé sur le coteau calcaire, calcaire dont on a extrait la pierre (qui a servi dit-on à construire le clocher de la cathédrale de Chartres et plusieurs églises). Les carrières ont servi de champignonnières aux 19ème siècle et début 20ème.  Bazemont n'a conservé aucun commerce ni café mais s'enorgueillit d'avoir un théâtre où des amateurs de talent donnent chaque année une nouvelle pièce. 

photo-panoramique

Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter :  http://www.bazemont.fr




Les lettrinelluets le Roi    

Superficie :  700 hectares
Population :  1264 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  182 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 8 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Par une charte de 1174, Louis VII le Jeune accorde aux habitants des Alluets des privilèges qui en font des hommes libres, ne dépendant d'aucun seigneur, les "seigneurs et dames des Alluets"; le village exerce lui-même les basse et moyenne justice, la haute justice étant au pouvoir du Roi. Les habitants des Alluets n'ayant jamais eu de nom, on les appelle les "gens des Alluets".

Situé au sommet du plateau fertile qui l'entoure, il a toujours été gros producteur de céréales. Au cœur même du village, on comptait une douzaine de fermes. En 2008, il reste encore six exploitations : trois sont exploitées pour les céréales, deux produisent légumes et fruits et une s'est spécialisée dans le maraîchage.

Des carrières de meules ont longtemps été en exploitation sur son territoire et ont contribué à son essor.

L'église, dédiée à Saint-Nicolas n'est pas particulièrement remarquable mais son clocher a servi au 18ème siècle à Cassini, comme point d'observation pour dresser la carte des chasses royales.

La présence de terres argileuses avait favorisé la constitution de nombreuses mares. Seule subsiste celle de la Girouette où barbotent quelques canards.

photo-panoramique

Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter :  (pas de site)




lettrineerbeville    

Superficie : 600 hectares
Population :  269 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  130 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 4 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Herbeville se situe en contrebas du plateau des Alluets mais dominant le versant de la rive gauche de la Mauldre avec vue sur la plaine de Versailles, les hauteurs de Mareil, Montainville et Thoiry.

Une pierre alvéolée comparable à celle de Maule mais plus petite et en moins bon état y a été trouvée en 1908 et est conservée au musée de Saint-Germain-en-Laye.

Quoique sa population ait doublé en 200 ans, 157 habitants en 1790, 325 en 1990, Herbevile reste un petit village rural dont les vieilles maisons regroupées autour de son clocher sont bien entretenues. L'église est dédiée à Saint-Clair.

Du 12ème au 15ème siècle, comme beaucoup de terres de la vallée, Herbeville faisait partie de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Elle fut plus tard acquise par la famille d'O dont les seigneurs sont "seigneur de Bazemont et Herbeville".

A l'entrée du village il reste de grands bâtiments de ferme avec cour fermée où, autrefois, l'on faisait rentrer les moutons.

Des recherches archéologiques ont donné lieu à des découvertes importantes sur un site gallo-romain qui a été fouillé de 1965 à 1970 et de nouveau en 1982.

herbeville-panorama

Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter :  http://www.herbeville.fr




lettrineareil sur Mauldre    

Superficie :  400 hectares
Population :  1793 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  50 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 2 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines -Site www.cg78.fr/archives

Village chanté par un poète Géo-Charles qui avait choisi Mareil pour y vivre et y être enterré en 1963:


 

Mareil est un vallon aux flancs pays de vents
De la mer à la Mauldre, du couchant au levant
………………………………………….
Le vent dans le village, c'est mille et mille choses
C'est le plaisir du feu dans les demeures closes
………………………………………..
C'est un clocher qu'on croit traçant, serein sa route
Parmi lambeaux et bruines unis dans la déroute
C'est le son de la cloche qui va et s'effiloche
Au devant d'autres sons, au devant d'autres cloches
Dans la vallée courbée où les gens vont courbés
………………………

 

La population de Mareil a fait un bond à nul autre pareil passant de 325 habitants en 1968 à 1648 habitants en 1982 avec la construction de tout un nouveau quartier vaste et bien construit sur la colline qui domine l'ancien bourg.

Son église Saint-Martin recèle des trésors : des piliers massifs aux chapiteaux décorés du 12ème siècle, la pierre tombale de Jeanne de Blainville morte en 1416, gravée de besants, un portail avec une élégante décoration en anse de panier surmontée du socle de la statue équestre de Saint Martin, aujourd'hui disparue, une piéta en pierre du 16ème siècle, trois peintures naïves bien restaurées, un christ en croix, bois du 17ème siècle, un saint Jean et une vierge également bois du 17ème , une statue équestre de saint martin, bois du 16ème siècle et une vierge à l'enfant, pierre polychrome du 16ème.

Village agricole, bien sûr mais où une petite industrie s'est développée au 19ème siècle en particulier une filature utilisant l'eau d'un moulin et une usine à métaux fonctionnant grâce aux eaux du ru de Riche.

photo-panoramique

Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consultehttp:  http://www.mareil-sur-mauldre.fr




lettrinendelu    

Superficie :  400 hectares
Population :  482 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  119 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 4 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Andelu, situé sur le plateau en plein terroir agricole entre Maule et Thoiry, ne devient commune qu'en 1792, demandant et obtenant que tout lien avec Maule soit rompu. Il comptait alors 33 feux soit environ 115 habitants.

On a découvert de nombreux vestiges attestant d'une occupation remontant à la préhistoire  et d'anciennes voies romaines traversent son territoire. Ce fut longtemps un hameau à la croisée des chemins, dépendant de Maule et ayant de forts liens avec Thoiry ou Jumeauville. A la fin de l'Ancien Régime il se trouvait à la jonction des baillages de Paris, Mantes, Meulan et Monfort.. Les familles ayant possédé des droits seigneuriaux sur Andelu sont toujours en même temps liées à Thoiry, Jumeauville, Villarceaux, Marcq ou Auteuil-le-Roi. Au 18ème siècle c'est la famille Vassal qui possède la terre d'Andelu.. N'ayant jamais eu d'église Andelu dépendait de la paroisse Saint-Nicolas de Maule. Le rattachement à la paroisse de Thoiry se fera en 1806 et est toujours en vigueur.

photo-panoramique


Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter : http://www.mairie-andelu78.fr




lettrinehoiry   

Superficie :  700 hectares
Population :  1266 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  150 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 7 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Thoiry est connu de tous pour son château et son parc animalier développé par le vicomte de La Panouse son propriétaire.

Le château a une particularité : au solstice d'été (et pendant 8 jours avant et après), vu du parterre S.O. le soleil apparaît dans la transparence du vestibule central à 10 km sur la ligne de crête dans l'axe N.E. du château. Au solstice d'hiver, pendant 15 jours, vu du perron N.E. le soleil disparaît à l'horizon dans l'axe S.O.  Vu de dehors et à travers les pièces du rez-de-chaussée on voit le soleil se lever et se coucher dans le château.

Monsieur de La Panouse et son épouse descendent plus de dix fois chacun de Guillaume de Marescot qui, en 1629, est qualifié de "seigneur de Thoiry".

Paul de La Panouse, est la 16ème génération châtelain de Thoiry et sa famille aux commandes depuis 440 ans.

Les années 1160 voient la fondation de la paroisse Saint-Martin, église-prieuré dépendant de l'abbaye de Claire-Fontaine.  C'est cette fondation qui marque la naissance effective de Thoiry autour de son église et d'un puits à proximité de la ferme.

Le premier seigneur connu, Amaury de Thoiry est, en 1230, cité comme vassal du comte de Montfort. Celui qui a marqué le plus Thoiry, Raoul Moreau, secrétaire du roi et trésorier de son épargne, entre 1558 et 1580 date de sa mort, entame la construction d'un château, fait édifier des halles et crée un marché. Une de ses filles épouse en 1596 Nicolas Harlay de Sancy, baron de Maule, qui posséda le fameux diamant qui porte son nom.

C'est actuellement un village qui a gardé une activité commerçante importante grâce à l'afflux des visiteurs pour la réserve animalière mais qui garde une croissance raisonnable.

Thoiry n'est pas situé dans la vallée de la Mauldre mais fait partie de ce que l'on appelle "le bassin versant de la Mauldre".

photo-panoramique



Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter : http://www.premiumorange.com/thoiry78



lettrineumeauville    

Superficie :  800 hectares
Population :  604 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  90 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 7 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Le site néolithique de Jumeauville est l'un des plus riches de la région et se déploie sur 100 hectares. Sur un site gallo-romain l'on a trouvé de la céramique, du marbre et un tesson de gobelet en terre blanche.

Jumeauville est une petite commune rurale sur laquelle le temps n'a pas eu beaucoup de prises. Il y a toujours de beaux murs de pierre et de belles portes cochères au long de la route principale, un peu plus haut un magnifique lavoir à la charpente complexe et à plusieurs bassins et dominant le village l'église et son clocher; l'ensemble offrant une très belle vue.

Il n'y a jamais eu d'industrie à Jumeauville mais il y avait 2 forges dont les enseignes sont encore en place. Au coin d'un mur, sur la route entre la sortie de Maule et l'église, on peut voir une croix en pierre, courte, au socle peu élevé et aux branches un peu élargies à l'extrémité, qui, curieusement a résisté à tous les outrages du temps et des hommes.

jumeauville_lavoir


Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter : http://www.mairie-jumeauville.fr




lettrineontainville    

Superficie :  475 hectares
Population :  551 habitants (recensement de 2013)
Altitude :  107 mètres (centre-ville)

Distance de Maule : 3 kilomètres 

plan intendance CG78
Plan d'Intendance - Archives départementales des Yvelines - Site www.cg78.fr/archives

Un plateau fertile et boisé où les sources et le gibier abondent ont permis à l'homme du paléolithique de s'installer. Puis on trouve trace d'occupation du néolithique, des Gaulois (tribu des Carnutes) et des Romains avant l'installation des Francs puis un développement plus important sous l'impulsion des moines-seigneurs de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Plus tard ce sera l'installation du roi à Versailles qui va contribuer au développement du village et nous laisser ces belles constructions de pierre que nous admirons encore aujourd'hui. Les fauconniers du roi, en particulier des Flamands d'Anvers vont s'installer à Montainville, y faire souche et contribuer à son enrichissement. Les seigneurs de Montainville et ceux de Maule se confondent dès le Xème et pendant plusieurs siècles.

Le village est au cours des 17 et 18ème siècle essentiellement agricole mais avec une proportion de vignerons plus importante que ses voisins.

La ferme seigneuriale appelée ferme du Fort possède de très beaux bâtiments avec contrefort. Contrairement aux autres villages, Montainville était plus peuplé entre 1790 et 1850, avec un pic de 585 habitants en 1801 alors qu'en 1990 on ne compte que 419 habitants. C'est un village très préservé dans lequel aucun lotissement n' a vu le jour.

photo-panoramique


Revue à conseiller : index des revues  les-revues

Site à consulter : http://www.montainville78.com



 

Vallée de la Mauldre   

Superficie :  le bassin versant de la Mauldre couvre 420 km²
Nombre de communes66 communes y sont installées
Affluents le ru d'Elancourt, le Maldroit, le ru de Gally, la Guyonne et le Lieutel.

carte-vallee

Cette vallée est essentiellement orientée du Sud au Nord, de climat tempéré, le pays est vallonné, caractérisé par des plaines agricoles où les cours d'eau ont creusé leurs sillons. Eaux courantes mais aussi eaux dormantes dans les fonds humides et dans les dépressions argileuses des plateaux, eaux qui amenaient la vie dans une région en partie couverte de forêts.

La rivière «  La Mauldre  » prend sa source au SE du hameau de Maison Blanche (Saint-Rémy-l'honoré), à proximité de Coignères à 135m d'altitude, et se jette dans la Seine 34 km plus au Nord à Epône (20m).

photo-panoramique


Les hommes préhistoriques ont connu l'évolution climatique de leur temps dans une vallée au paysage changeant. Les flancs de la vallée sont aménagés en abris. Le fond marécageux permet les constructions lacustres en périodes tempérées.
Les plaines et plateaux limoneux, sableux facile à cultiver  sont appréciés des premiers agriculteurs de l'époque néolithique. L'habitat, les communications se développent alors.

Les Gaulois anciens, après avoir inquiété Rome et même Athènes, après avoir conquis des provinces méditerranéennes, s'assimilent aux vaincus avant que leurs petits-enfants ne reviennent en Gaule mais cette fois sous la bannière de Rome qui, entre -50 ans à 406 environ, domine le pays. Une ville romaine, DIODORUM, est construite en amont de la vallée de la Mauldre.

Les Germains envahissent la Gaule vers 406...les Huns en 451, puis les Vikings en 830 jusqu'en 885. Les chefs Carolingiens ont alors besoin de barons, de comtes, hommes sur lesquels ils peuvent s'appuyer, aux frontières comme dans leurs royaumes. Ces barons sont choisis dans les grandes familles franques aisées, comme la famille des « Le Riche » à laquelle Ansold, baron de Maule au XIème siècle, appartient.

photo-panoramique                photo-panoramique

De 1600 à 1789, notre région reste prospère malgré tout, proche d'une ville édifiée par un roi: Versailles, qu'il faut approvisionner. On remarque que les nourrices sont nombreuses et que gentilhommières et maisons bourgeoises s'édifient. Bien que d'invention ancienne (Moyen-Age), des moulins à eau sont construits, nombreux sur la Mauldre au XVème  siècle, ils remplacent des moulins à vent. 

Vers 1700, un pont de pierre de 12 arches est réalisé chaussée Saint-Vincent à Maule facilitant l'accès au marché de la ville.
À Nézel, chaussée et pont sont créées en 1758. À Mareil, le pont à 3 arches gothiques est établi en 1778.

Mais l'état des routes laisse à désirer. A la Révolution, la Mauldre est toujours franchie à gué ou par des ponts souvent précaires. 

Le monde industriel se met en place et les chemins de  fer imposent leurs mécaniques à vapeur : le tramway à vapeur (Versailles- Maule par Noisy-le-Roi en 1899, après une tentative en 1893) puis le chemin de fer (ligne Versailles - Mantes via Epône en 1900). 

La culture de la vigne disparaît laissant la place au maraîchage. Nos campagnes se dépeuplent de 1870 à 1917 et plus tard encore jusqu'aux mouvements sociaux de 1936, bientôt suivis par la guerre mondiale de 1939. 

photo-panoramique

haut de page

© Association Culturelle pour l'Information de Maule et des Environs